Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog des Grande-et-petites-histoires-de-la-thaïlande.over-blog.com
  • : Bernard, retraité, marié avec une femme de l'Isan, souhaite partager ses découvertes de la Thaïlande et de l'Isan à travers la Grande Histoire et ses petites histoires, culturelles, politiques,sociales ...et de l'actualité. Alain, après une collaboration amicale de 10 ans, a pris une retraite méritée.
  • Contact

Compteur de visite

Rechercher Dans Ce Blog

Pourquoi ce blog ?

  Il était une fois Alain, Bernard …ils prirent leur retraite en Isan, se marièrent avec une Isan, se rencontrèrent, discutèrent, décidèrent un  jour de créer un BLOG, ce blog : alainbernardenthailande.com

Ils voulaient partager, échanger, raconter ce qu’ils avaient appris sur la Thaïlande, son histoire, sa culture, comprendre son « actualité ». Ils n’étaient pas historiens, n’en savaient peut-être pas plus que vous, mais ils voulaient proposer un chemin possible. Ils ont pensé commencer par l’histoire des relations franco-thaïes depuis Louis XIV,et ensuite ils ont proposé leur vision de l'Isan ..........

(suite cliquez)   POURQUOI CE BLOG ?

Pour nous contacter . alainbernardenthailande@gmail.com

Merci d’être venu consulter ce blog. Si vous avez besoin de renseignements ou des informations à nous communiquer vous pouvez nous joindre sur alainbenardenthailande@gmail.com

30 octobre 2021 6 30 /10 /octobre /2021 05:47

Je n'aurai pas poussé ce coup de gueule si la question ne s'était posée l'an passé à l'occasion de comparaisons journalistiques ineptes entre notre belle fête de Loy Kratong et Halloween (1).

 

 

 

LOY KRATONG

 

Nous avons consacré plusieurs articles à la fête de Loy Kratong (ลอยกระทง), « paniers flottants », l'une des plus belles fêtes bouddhistes de Thaïlande. Elle se déroule la nuit de la pleine lune du 12e mois lunaire. Cette année 2021, les fêtes qui seront probablement restreintes en raison de l'épidémie pangoline, se dérouleront le 19 novembre. Les années précédentes, les dates ont évidemment varié , le 3 novembre en 2017, le 21 novembre en 2018, le 10 novembre en 2019 et le 31 octobre en 2020. Il en sera de même en 2022 (8 novembre) et en 2023 (27 novembre (2).

 

 

En dehors de la description de ces cérémonies aussi pittoresques que festives, nous avions cherché à savoir si elles avaient un sens et une histoire ? Les notes de cet article donnent nos sources.

 

Une étude circonstanciée et détaillée a été faite par notre ami du site Merveilleuse Chiang Mai qui lui a consacré une série d’articles particulièrement érudits et aussi merveilleusement illustrés, il n’est pas inutile de les rappeler (3).

 

Cette fête marque la fin de la saison des pluies, rivières et canaux sont en pleines eaux, le ciel est clair et l’humidité de l’atmosphère a (relativement) disparue. Le dur labeur des labours et de la plantation du riz est terminé. Il reste aux paysans un mois de tranquillité avant le temps de la récolte. Les fêtes peuvent alors commencer. On peut n'y voir aucune signification religieuse mais des versions plus traditionalistes y voient un acte de révérence à l’égard de la déesse mère des eaux, Mè Khongkha, la Mère de l'eau (พระแม่คงคา) qui me semble appartenir au panthéon des divinités hindouistes : en dépit de dons généreux de celle-ci à l'homme, celui-ci pollue son eau de multiples manières et qu’il est bon, par conséquent, de lui demander pardon (4).

 

 

Il est une version plus spécifiquement bouddhiste : Bouddha avait laissé l’empreinte de son pied sur la rive sablonneuse de la rivière Nerbudda, dans le Deccan à la demande du roi des Naga, qui voulait adorer l'empreinte à l’endroit où le Seigneur avait disparu. Le Loy Krathong serait donc un acte d'adoration de la sainte empreinte qui se trouve aux Indes ?

 

 

Il existe encore une version traditionnelle de Sukhothaï avec la légende de la belle Nang Nophamat (นางนพมาศ) qui appartenait à la cour du roi Loethai. Le roi et sa cour étaient allés pour un pique-nique au bord du fleuve une nuit de cette pleine lune et serait alors née le coutume de ce lâcher au fil de l’eau de paniers en feuilles de bananier portant bougies et bâtons d’encens.

 

 

Il existe encore une version de la main du roi Chulalongkorn lui-même : Phraratchaphithi sipsongduan (พระราชพิ ธิ ๑๒ เดือน) ou « les cérémonies royales au cours des douze mois de l'année » écrit en 1888. Les conclusions du monarque sont simples : « Pour le roi, Loi Krathong n'a rien à voir avec une quelconque cérémonie ou rite. C’est simplement une occasion de réjouissance à laquelle tous les gens participent et pas seulement la famille royale;  ce n’est ni une cérémonie bouddhiste ni brahmaniste ».

 

 

Origines chinoises ? Origine indiennes, Origines khmères ? Origines du Lanna (Le nord ouest du pays) ?

 

 

Il y a donc une certitude, c’est qu’en réalité, les origines et la signification de cette fête sont incertaines même si toutes tournent autour des bienfaits de l’eau et toutes ces sources sont asiatiques.

 

 

 

LOY KRATONG ET HALLOWEEN ?

 

 

Loy Kratong 2020 : Certains journaux ont dépassé le mur du çon en faisant que le lien avec la fête celtique Halloween au vu de déductions fuligineuses sur les rapports entre les Celtes et les bouddhistes.

 

 

 

Le hasard a voulu - c’est un pur hasard - que la fête bouddhiste de Loy Krathong, tomba le 31 octobre en 2020, le jour de la fête celtique de Halloween qui est figée au 31 octobre de notre calendrier julien. Les Celtes avaient probablement un calendrier non pas lunaire mais solaire qui ne coïncide pas avec le calendrier lunaire puisque le cycle de la terre autour du soleil ne coïncide pas avec celui de la lune autour de la terre.

 

Que savons-nous de cette fête Halloween : avant J.-C., les druides qui détenaient le savoir tenaient sous leur emprise le monde celte. Chaque année le 31 octobre, ils célébraient en l'honneur de leur divinité païenne Samhain (ou Samain), un festival de la mort : Ils se déplaçaient de maison en maison, réclamaient des offrandes pour leurs dieux et exigeaient parfois des sacrifices humains.

 

 

 

 

En cas de refus, ils proféraient des malédictions de mort sur cette maison : C’était en quelque sorte « la bourse ou la vie ». Pour éclairer leur chemin, ces malfaisants portaient des navets évidés et découpés en forme de visage dans lesquels brûlait une bougie faite avec de la graisse humaine de sacrifices précédents car les sacrifices humains ne leur étaient pas étrangers. La christianisation des terres celtes fut réelle mais relative, les traces de paganisme subsistaient encore en Bretagne jusqu’à la veille de la révolution de 1789. Au 18e et 19e siècle, les immigrants irlandais exportèrent cette vieille coutume dans leur terre d’accueil en remplaçant toutefois le navet par une citrouille pour on ne sait quelle raison. Si on a tenté d'associer à cette fête à la tradition chrétienne de la Toussaint, ce n’est qu’une hypothèse ; les origines en sont païennes sinon sataniques.

 

 

Le problème mais il est de taille est qu’elle fut au fil des années transformée en une méprisable mascarade commerciale. C’est exactement la même perversion de cupidité qui fit d’Odin, dieu celtique transformé en Saint Nicolas par l’église catholique puis en père Noël pollué par l’image qu’en donna Coca Cola.

 

 

 

 

Mais la question est surtout que les Américains ont exporté cette fête devenue exclusivement commerciale là où elle n’a rien à faire, non seulement en Europe, mais aussi en Thaïlande en particulier.

 

 

Il est modestement permis de penser que moins de 0,0001 % ceux qui fêtent Halloween savent ce que cette fête représente.

 

 

Quand nous lisons sur une page Internet qui se donne les apparences du sérieux : La similitude entre Halloween des Celtes et Loy Krathong de Thaïlande est frappante, les deux festivals sont organisés pour protéger des démons et du mal … nous devons rester cois ! Ce sont les rédacteurs qu’il faudrait frapper. Est-il permis d’écrire de telles bêtises ? Internet le permet mais que ceux qui ont vu lors de ces festivités une invocation quelconque aux démons nous le disent !

 

Mais il est une certitude, c’est que les fêtes de Loy Kratong ne font intervenir aucune de ces créatures et ce n’est que le hasard d’une coïncidence de dates qui est à l’origine de ces fuligineuses comparaisons.

 

La célébration même est de plus en plus vivement contestée aux États-Unis ou nombreux sont ceux qui n'y voient qu’un rituel satanique

 

 

Malheureusement, le pli commercial de pure cupidité est pris puisque nous trouvons en divers sites Internet que je ne cite pas la liste des lieux ou l'on pourra fêter Halloween de 31 octobre. Cela ne m'aurait pas gêné si ces renseignements provenaient de la petite communauté irlandaise de Thaïlande.

 

 

Mais ce n'est devenu qu'un sordide et puant enjeu économique sur médiatisé qui remplit les poches d'un nombre sans cesse accru d'acteurs du secteur marchand.

 

 

NOTES

 

(1) Voir notre article A 399- LOY KRATHONG, OUI, HALLOWEEN, NON ! 

https://grande-et-petites-histoires-de-la-thailande.over-blog.com/2020/11/a-399-loy-kratong-oui-halloween-non.html

 

(2) Voir notre article : R9. UNE DES PLUS BELLES FÊTES DE THAÏLANDE : LE LOY KRATONG (22 NOVEMBRE 2018) :

http://www.alainbernardenthailande.com/article-a167-une-des-plus-belles-fetes-de-thailande-le-loykratong-124921789.html

 

(3) http://www.merveilleusechiang-mai.com/loy-krathong-et-ses-origines-chinoises

http://www.merveilleusechiang-mai.com/loy-krathong-et-ses-origines-indiennes-1ere-partie

http://www.merveilleusechiang-mai.com/loy-krathong-et-ses-origines-indiennes-2eme-partie

http://www.merveilleusechiang-mai.com/loy-krathong-et-ses-origines-indiennes-3eme-partie

http://www.merveilleusechiang-mai.com/loy-krathong-et-ses-origines-indiennes-naraka

 

(4) Définition donnée par le dictionnaire de l’académie royale (édition 2002) qui en donne ensuite une très longue liste non exhaustive.

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires